Identifiez-vous ou Créez un compte

travail à la chaîne

Chaîne de montage, Citroën
Chaîne de montage, Citroën

Mode de fabrication industrielle dans lequel le produit à fabriquer se déplace automatiquement et successivement devant chaque poste de travail.

ÉCONOMIE

Organisation scientifique du travail (O.S.T.) : principes d'organisation du travail destinés à rationaliser le travail d'un individu (ou d'un service, d'un atelier) qui visent à améliorer la productivité, à réduire les coûts et le travail pénible.

Élaborée par F. W. Taylor à la fin du xixe s., elle porte sur la division du travail en opérations élémentaires, la séparation des tâches de conception, d'exécution, de contrôle et la motivation financière des salariés en fonction de la quantité de travail réalisée. L'O.S.T. est à l'origine du travail à la chaîne, largement développé dans l'industrie au début du xxe s., grâce notamment aux expériences mises en place par H. Ford.

Le travail à la chaîne est le résultat de la tendance à la division du travail. Il est apparu à la fin du xixe s. et, surtout, au début du xxe s. avec, notamment, la fabrication des automobiles (Ford, en 1908, pour la production de son modèle T ; Citroën, en France, en 1921). Cette évolution est liée à une simplification des manipulations exécutées par l'ouvrier et à une intégration des postes dans l'ensemble de l'appareil productif. Elle a conduit à une rationalisation du travail, à une augmentation de la productivité mais aussi à une certaine déqualification de la main-d'œuvre. Le système engendre une monotonie, un désintérêt, un absentéisme que tendent aujourd'hui à pallier diverses formes de restructuration du travail (élargissement des tâches, enrichissement du travail, équipes autonomes) et, surtout, l'automatisation.