En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

casuistique

(de casuiste)

Partie de la théologie qui traite des cas de conscience.

La casuistique naît aux xiie et xiiie s. On voit paraître alors des Sommes morales, où un grand nombre de cas de conscience sont posés et résolus. Après le concile de Trente, la casuistique prit un nouvel essor, surtout parmi les jésuites, qui se spécialisaient dans la direction de conscience. Les jansénistes les accusèrent d'avoir ainsi favorisé une morale relâchée ; Nicole, Arnauld et surtout Pascal, dans ses Provinciales, leur firent une guerre acharnée. Ces critiques ne sont pas toutes sans fondement : il est inévitable que les grands principes moraux s'estompent quand on n'en étudie l'application qu'en fonction des lois.

Urbain VIII, en 1643, et d'autres papes ont condamné des propositions empruntées aux casuistes de la Compagnie de Jésus. Mais les champions de la morale sévère attaquaient avec une passion qui n'était pas toujours désintéressée.