En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

carburateur

(de carbure)

Fonctionnement d'un carburateur
Fonctionnement d'un carburateur

Appareil préparant le mélange d'air et de vapeur d'hydrocarbures destiné à alimenter un moteur à explosion à allumage commandé.

Le carburateur comprend essentiellement une cuve, dite à niveau constant, et une chambre de carburation, complétées par un certain nombre de dispositifs annexes qui assurent le départ à froid (starter), le fonctionnement au ralenti (puits de ralenti) et l'accélération au moment des reprises (pompe de reprise). La cuve à niveau constant est alimentée en carburant par une pompe de distribution. Un flotteur entraîne un pointeau, tige effilée dont l'extrémité libre règle l'admission du carburant en obturant plus ou moins l'orifice d'admission dans la cuve. La chambre de carburation est en communication d'une part avec le système d'admission d'air, d'autre part avec le moteur par le collecteur d'admission. Un ajutage calibré, ou gicleur, est relié directement à la cuve à niveau constant. Autour du gicleur, la chambre de carburation présente un étranglement formé par une buse. Un volet, ou papillon du carburateur, mobile autour d'un axe et commandé par la pédale de l'accélérateur, obture plus ou moins, en fonction de l'accélération, le diamètre de la chambre de carburation en aval du gicleur.

Lorsque le moteur tourne, la course descendante du piston provoque un appel d'air dans la chambre de carburation. La dépression qui en résulte autour du gicleur entraîne une succion de l'essence. Celle-ci se pulvérise et forme un mélange homogène de vapeur d'essence et d'air qui pénètre dans le cylindre. Pour obtenir un dosage précis du mélange carburé quel que soit le régime du moteur, on utilise le carburateur à corps multiples, chacun des corps assurant le fonctionnement correct de l'appareil pour un régime déterminé, ou l'injection de l'essence dans le flux d'air aspiré, réglée par un carburateur électronique.