En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

capital

(de capital, ou italien capitale)

Ensemble des biens, monétaires ou autres, possédés par une personne, une famille ou une entreprise, constituant un patrimoine et pouvant rapporter un revenu.

ÉCONOMIE

Dans le langage de la comptabilité commerciale, le capital est l'ensemble des avoirs, en espèces ou en nature, mis à la disposition d'une société par les propriétaires, associés ou actionnaires de celle-ci.

Capital social et capital emprunté

Le capital social d'une société est constitué par l'ensemble des biens propres représentés par les apports, en numéraire ou en nature, effectués par les associés lors de sa création. Il représente la dette de la société envers les associés ; c'est pourquoi il figure au passif du bilan. Le montant minimal en est fixé par la loi pour chaque type de société, ainsi que les procédures d'augmentation ou de réduction. Le crédit de la société anonyme ou de la société à responsabilité limitée repose essentiellement sur le capital de fondation, qui représente l'unique garantie des créanciers sociaux, les associés ne supportant les pertes qu'à concurrence de leur apport.

Au capital propre – ou comptable – de la société s'ajoute le capital emprunté par le biais de l'émission de titres mobiliers qui sont représentatifs d'une partie du capital de la société et produisent des intérêts ou des dividendes. Dans les grandes entreprises, l'importance du capital emprunté par rapport au capital propre dissocie les fonctions d'entrepreneur et de fournisseur de capitaux, qui étaient autrefois liées. Le gestionnaire d'une société anonyme n'en a plus la propriété, tandis que l'actionnaire n'a plus aucune fonction de gestion.

Capitaux fixes et capitaux circulants

Les capitaux injectés dans l'entreprise sont diversement affectés. Les capitaux fixes sont les moyens permanents d'exploitation de l'entreprise. Ils comprennent les immobilisations corporelles ou incorporelles ainsi que les titres de participation. Les biens corporels sont, par exemple, les bâtiments industriels ou les machines, et les biens incorporels, les brevets ou les fonds de commerce. Les capitaux circulants sont des biens consommables ou immédiatement transformables en d'autres biens. Il s'agit des matières premières, de l'énergie, des produits en cours de fabrication, des stocks, des valeurs réalisables et des valeurs disponibles en caisse ou sur des comptes bancaires.

Pour être rentable, un capital fixe doit être employé au maximum de ses possibilités et un capital circulant doit avoir une rotation très rapide.