En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cadmium

(allemand Kadmium, du grec kadmeia)

Métal blanc analogue au zinc, qu'il accompagne souvent dans ses gisements. (Élément chimique de symbole Cd.)

  • Numéro atomique : 48
  • Masse atomique : 112,40
  • Masse volumique : 8,6 g/cm3
  • Température de fusion : 320,9 °C

Métal blanc très brillant, le cadmium est très malléable et ductile. On le rencontre à l'état de sulfure (greenockite), mais il accompagne surtout le zinc dans les blendes et les calamines. Il est stable à l'air à température ambiante et divalent dans ses composés dont le plus important est le sulfure CdS employé en peinture (jaune de cadmium) et dans des dispositifs photoélectriques.

Le cadmium est récupéré lors de l'élaboration du zinc, du plomb et du cuivre.

Appliqué en couche mince, il protège l'acier contre la corrosion ; il constitue les plaques négatives des accumulateurs au nickel-cadmium. Le cadmium entre dans la composition d'alliages à bas point de fusion et d'alliages antifriction.

Absorbant fortement les neutrons lents, le cadmium est utilisé pour la commande des réacteurs nucléaires et le blindage d'appareils de mesure.

ÉCOLOGIE

Le cadmium, fortement absorbé par les vases marines, s'accumule particulièrement vite le long de chaînes alimentaires (d'un facteur 100 000 chez les crustacés marins). On le rencontre aussi dans le riz. C'est un métal toxique, en particulier pour le squelette osseux et le rein.