En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

béryllium

(de béryl)

Métal léger, gris, que l'on trouve en particulier dans le béryl. (Élément chimique de symbole Be.)

  • Numéro atomique : 4
  • Masse atomique : 9,012
  • Température de fusion : 1 280 °C

En 1798, Vauquelin découvre l'oxyde de béryllium, que, en raison de la saveur sucrée de ses sels, il appelle glucinium. Apparenté au magnésium par ses propriétés physiques, le béryllium, inerte à l'air, est utilisé à l'état de métal pur ou d'alliage. Le métal et ses principaux composés sont élaborés à partir du béryl en passant par le sulfate puis l'oxyde ou par l'hydroxyde Be(OH)2. Le métal est obtenu par électrolyse ignée du chlorure ou par réduction du fluorure par le magnésium.

Les propriétés chimiques du béryllium et de l'aluminium présentent une grande similitude : les bases alcalines dissolvent le béryllium, qui subit le phénomène de passivation par action de l'acide nitrique concentré. Le béryllium donne des composés de coordination (complexes chélatés neutres) et des halogénures.

Le béryllium est surtout utilisé dans la fabrication de bronze au béryllium et dans celle de fenêtres transparentes dans les tubes à rayons X. Il est employé dans l'industrie nucléaire comme modérateur de neutrons. L'absorption de poussières de béryllium ou de composés est éminemment toxique.