En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bronze

italien bronzo, peut-être du latin Brundisium, Brindes

Alliage de cuivre et d'étain à forte teneur en cuivre (le plus souvent supérieure à 80 %), se prêtant facilement à la mise en forme par fonderie.

MÉTALLURGIE

Obtenus jadis par réduction directe des minerais de cuivre et d'étain, les bronzes sont à présent surtout des alliages de fonderie obtenus en désoxydant au phosphore, avant coulée, les constituants oxydés du cuivre et de l'étain. Les lingots de bronze peuvent être transformés par forgeage, laminage ou étirage à froid pour des teneurs en étain inférieures à 10 %. Au-delà de ce pourcentage, les bronzes sont travaillés à chaud. Les bronzes contenant de 3 à 8 % d'étain sont utilisés en bijouterie et pour la fabrication de monnaies. Ceux qui sont utilisés pour la fabrication de pièces mécaniques résistantes à l'eau de mer ou aux frottements en contiennent jusqu'à 20 %. Les cloches et les cymbales, ainsi que les anciens miroirs de bronze, en contiennent jusqu'à 40 %.

On désigne parfois sous le nom de bronzes certains alliages du cuivre avec un autre métal que l'étain, tels que les bronzes d'aluminium, de béryllium, de nickel, de tungstène, etc.