En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

brome

(grec brômos, odeur fétide)

Corps simple (Br2) de la famille des halogènes. (Élément chimique de symbole Br.)

  • Numéro atomique : 35
  • Masse atomique : 79,90
  • Température de fusion : − 7,2 °C
  • Température d'ébullition : 58,78 °C
  • Masse volumique : 3,2 g/cm3

Découvert en 1826 par Balard dans les eaux mères des salines, le brome est un liquide rouge foncé, d'odeur désagréable, environ trois fois plus dense que l'eau. Il appartient à la famille des halogènes. L'atome de brome peut facilement former l'ion monovalent Br. Associé à l'oxygène, il donne les ions BrO et BrO3. Le brome se combine, au rouge, à l'hydrogène pour former le gaz bromhydrique HBr, dont la solution constitue l'acide bromhydrique. Il réagit sur l'ammoniac, l'hydrogène sulfuré et les composés organiques en donnant des réactions d'addition ou de substitution.

Sa solution aqueuse possède des propriétés oxydantes et il s'unit aux métaux pour donner des bromures. Avec les oxydes métalliques, il donne une réaction analogue à celle du chlore. On trouve le brome, à l'état de bromures de sodium, de potassium et de magnésium, dans l'eau de mer, les végétaux marins, certaines sources minérales, les lacs salés et surtout dans les gisements de chlorure. On l'obtient par action du chlore sur les bromures.

Le brome est employé à la fabrication de bromures et de dérivés organiques bromés, employés comme produits thérapeutiques, substances lacrymogènes, matières colorantes.