En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bouche

Localisation des organes de la bouche
Localisation des organes de la bouche

Cavité formant le segment initial du tube digestif de l'homme et de certains animaux, permettant d'ingérer des aliments, de respirer, d'émettre des sons (PNA os).

CORPS HUMAIN ET MÉDECINE

La bouche est limitée en haut par le palais, structure osseuse prolongée par le voile du palais ; en bas, par le plancher buccal, formé essentiellement par la langue ; latéralement et en avant, par les arcades dentaires, qui comportent les gencives et les dents, l'ensemble étant recouvert par les joues et les lèvres. La bouche communique en arrière avec le pharynx par l'isthme du gosier. Elle est lubrifiée par les glandes salivaires.

La bouche participe aux fonctions de phonation, en servant de caisse de résonance et de modulation aux sons produits dans le larynx ; de digestion, en assurant la fragmentation des aliments avant déglutition, grâce aux enzymes salivaires ; de respiration, en remplaçant la respiration nasale lorsque celle-ci est empêchée (mais cela supprime les effets bénéfiques des fosses nasales : réchauffement de l'air et élimination de particules) ; de gustation, en permettant les sensations gustatives grâce aux papilles linguales.

Pathologies de la bouche

La bouche peut être le siège de malformations, d'infections ou de tumeurs.

L'aphte est une ulcération superficielle de la muqueuse buccale (langue, joue ou gencive), qui guérit spontanément en 4 ou 5 jours. Si ce n'est pas le cas, il est nécessaire d'aller consulter un médecin, car ces lésions peuvent être le signe d'une maladie grave (cancer, leucémie, sida).

La candidose buccale, ou muguet, est provoquée par un champignon microscopique, Candida albicans, et se traduit par l'apparition de taches blanches à l'intérieur de la bouche. Une prise prolongée d'antibiotiques ou de corticostéroïdes, qui réduisent les défenses naturelles de l'organisme, ou un diabète peuvent provoquer cette mycose. Les malades atteints d'un déficit immunitaire (sida, notamment) offrent un terrain favorable au développement d'une mycose buccale. Le traitement repose sur la prise d'antifongiques locaux.

La fente labiopalatine, connue sous le nom de bec-de-lièvre, est une malformation congénitale due à une mauvaise jonction des deux parties de la lèvre supérieure et/ou du palais (palais dur et mou), au cours du développement embryonnaire. Elle est traitée par intervention chirurgicale.

La leucoplasie est une irritation de la muqueuse buccale. Le tabac, l'alcool ou de petites blessures provoquées par un appareil dentaire peuvent en être à l'origine. Peu douloureuse, elle apparaît comme un dépôt blanchâtre pouvant saigner facilement. Il n'y a pas de traitement de la leucoplasie, mais elle doit être surveillée, car elle peut dégénérer en cancer.

Le lichen plan se caractérise par un durcissement de la muqueuse buccale, d'aspect blanchâtre. Il peut avoir pour origine un frottement de la muqueuse sur une dent ou un appareil dentaire, ou un simple tic nerveux (mordillement de la lèvre ou de la joue). Cette lésion, bénigne, doit cependant faire l'objet d'une consultation médicale, car elle peut être un signe précurseur de maladie plus grave.

Les maladies de la gencive (gingivite ou parodontite) et la carie dentaire, qui peuvent aboutir à la perte des dents, doivent être évitées par un brossage quotidien.

Les bains de bouche sont des soins pratiqués avec une solution. Ils sont recommandés pendant et après le traitement des maladies de la gencive (gingivite et parodontite).

ZOOLOGIE

La bouche est un orifice s'ouvrant intérieurement sur la cavité digestive et qu'accompagnent de nombreux organes, très divers selon les groupes, et destinés à la capture des proies, à leur mastication, à leur gustation, à leur engluement (salive), etc. Elle peut avoir en outre un rôle respiratoire (poissons), phonatoire (vertébrés terrestres), etc. Elle dérive directement du blastopore chez les protostomiens (annélides, mollusques, arthropodes) tandis que chez les deutérostomiens (échinodermes, vertébrés) elle se forme plus tardivement. Organe impair et unique (sauf chez les spongiaires), elle est située dans la tête lorsque celle-ci existe. Lorsque l'appareil digestif est un simple sac (cœlentérés, certaines étoiles de mer), la bouche fait aussi fonction d'anus. Chez certains insectes, la bouche est une trompe et ne peut absorber que des aliments liquides (sang, nectar des fleurs).