En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bonsaï

(mot japonais, de bon, pot, et sai, arbre)

Arbre nain cultivé en pot, obtenu par atrophie des racines et ligature des tiges et rameaux.

Dans des conditions particulièrement défavorables (froid, vent, sécheresse, sol pauvre), certains arbres (des pins, notamment) poussent très lentement et n'atteignent que quelques dizaines de centimètres au bout de plusieurs siècles. Leurs feuilles sont alors très petites et leurs rameaux à peine développés. C'est ce phénomène naturel qu'ont reproduit en culture les Japonais, dès le xiie siècle. Un véritable art du paysage miniature (art appelé au Japon saikei) était né. La culture se fait dans une sorte de vaste plat creux (d'où le nom de « bonsaï », qui signifie en japonais « arbre en pot »), dans lequel on peut placer un ou plusieurs arbres. Le processus de miniaturisation, très long, nécessite beaucoup de patience et de savoir-faire ; il faut ne donner que très peu de terre à l'arbre et tailler régulièrement rameaux et racines. Mais cela ne suffit pas ; il faut aussi, en ligaturant les branches, les contraindre à pousser dans des directions bien définies afin que la silhouette du bonsaï finisse par ressembler à celle des arbres tels qu'on les observe dans la nature et tels que les artistes japonais les ont décrits et peints.