En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bombardement

Attaque d'un objectif au moyen de bombes ou de tout projectile lourd lancé par canons, avions, engins de toute sorte, ou encore volant par ses propres moyens.

MILITAIRE

Bombardement aérien

Dès la Première Guerre mondiale, en prenant pour objectifs les industries d'armement et les voies de communication, le bombardement aérien s'affirme comme un élément stratégique primordial. C'est pourquoi, de 1919 à 1939, la plupart des grandes puissances mettent sur pied l'embryon d'une flotte de bombardement stratégique, dont l'emploi systématique et massif durant la Seconde Guerre mondiale marquera parfois les limites (le bombardement de la Grande-Bretagne ne put entraîner la décision). Du côté britannique, la Royal Air Force adopte une tactique de bombardement massif sur de vastes zones urbaines (raid de mille avions sur Cologne en mai 1942). L'emploi de bombes incendiaires (Hambourg, 1943 ; Dresde, 1945 ; Tokyo, 1944-1945) et le développement des techniques radar assurent une puissance de destruction sans précédent : 2 700 000 tonnes de bombes coûtèrent à l'Allemagne 305 000 morts et 780 000 blessés civils. Les Alliés comptèrent 40 000 appareils détruits et 158 000 aviateurs tués, blessés ou disparus.

Après le conflit, l'aviation de bombardement en tant qu'unique vecteur de l'arme nucléaire connaît un essor prodigieux. L'apparition des missiles balistiques intercontinentaux au milieu des années 1950 compromet un moment l'avenir de l'aviation de bombardement, mais à partir de 1970 celle-ci apparaît comme le complément indispensable des missiles stratégiques par sa souplesse d'emploi et parallèlement au développement des missiles antimissiles.