En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

biomatériau

Substance ou matière destinée à être implantée dans un organisme vivant pour remplacer un organe ou un tissu. (Les prothèses, des plus simples [dentaires] aux plus compliquées [trachée artificielle], sont faites avec des biomatériaux.)

Grâce aux biomatériaux, il devient peu à peu possible de réparer, par morceaux, le corps humain. L'un des principaux problèmes que pose leur utilisation tient au déclenchement possible d'un phénomène de rejet par le système immunitaire de l'organisme dans lequel on les implante. Mais, si la biocompatibilité semblait une gageure il y a quelques années encore, on sait maintenant greffer sur des polymères des groupements chimiques identiques à ceux que l'on trouve sur les tissus vivants. Grâce à ces groupements spécifiques à chaque individu, les biopolymères peuvent être identifiés par les autres cellules de l'organisme comme faisant bien partie du même corps. Le silicone, par exemple, est un polymère constitué d'une succession de motifs à base de silicium. La stabilité de son monomère confère une grande inertie chimique au polymère : celui-ci peut résister à l'oxydation, à l'action des bactéries et à celle des produits organiques, notamment alimentaires. Les silicones sont ainsi utilisés pour de nombreuses prothèses, comme les implants mammaires. Des céramiques renforcées avec des fibres de verre sont utilisées en dentisterie. On réalise des articulations artificielles avec des alliages à base de titane, cobalt, chrome et molybdène, ou encore avec des fibres de carbone. Certains biomatériaux recouverts d'une couche de céramique favorisent même la croissance du tissu osseux et sont utilisés pour combler des défauts du squelette. Des vaisseaux sanguins synthétiques suffisamment flexibles sont obtenus avec le Dacron tissé ou le polytétrafluoroéthylène expansé : les vaisseaux artificiels fabriqués dans ces matériaux peuvent être tordus à 180° sans que leur diamètre interne en soit modifié ! Enfin, des solutions à base de polysaccharides ou de collagène permettent d'éviter les adhérences post-chirurgicales.