En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bibliographie

Connaissance des ouvrages et de leurs éditions, envisagés dans un domaine déterminé.

Si l'apparition du mot est tardive (1633), l'activité qu'il désigne remonte à l'Antiquité : catalogue, répertoire, index, inventaire, etc., toutes formes par lesquelles les érudits ont cherché à réunir sur un sujet, ou dans une discipline, l'information la plus complète. La première bibliographie publiée date de 1494 (Liber de scriptoribus ecclesiasticis) ; la première bibliographie universelle est de 1545 (Bibliotheca universalis, de Conrad Gesner) ; la première bibliographie nationale est anglaise et consacrée aux écrivains (John Bale, 1548). À partir du xviiie s., la bibliographie se diversifie et devient une véritable « science du livre », qui relève aujourd'hui des techniques de la documentation. Depuis 1945, l'idée qui prévaut est de fondre tous les catalogues des bibliothèques du monde en un seul. En 1947, l'Unesco a envisagé la constitution d'un catalogue collectif européen, complété par les catalogues collectifs des autres continents. La bibliographie matérielle (physical ou analytical bibliography dans les pays anglo-saxons, textologie en Russie), qui étudie les traces physiques laissées par les procédés techniques (composition, impression, reliure, etc.) sur les objets imprimés, permet de déterminer les caractéristiques techniques et commerciales qui font du livre un objet situé dans l'espace et dans le temps.