En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

base

Corps capable de neutraliser les acides en se combinant à eux.

Les bases possèdent un ensemble de propriétés caractéristiques, constituant la « fonction base » : saveur de lessive ; action sur les réactifs colorés (une base colore en rouge la phtaléine, en jaune l'hélianthine, en bleu le tournesol) ; action sur un acide pour donner un sel, avec élimination d'eau et dégagement de chaleur. En solution aqueuse, ce sont des électrolytes dont l'ionisation fournit des ions OH : si l'ionisation est pratiquement totale, on les nomme bases fortes (soude, potasse, baryte), et, si elle n'est que partielle, bases faibles (ammoniaque). Selon qu'elles renferment un ou plusieurs groupements OH, on distingue les monobases (exemple : NaOH, NH4OH), et les polybases (exemple : Ba(OH)2). À une base correspond un oxyde basique sur lequel l'action de l'eau peut donner la base. La notion d'hydroxyde métallique généralise celle de base.

Selon la théorie d'Arrhenius, une base est un corps capable de fournir des ions OH lorsqu'il se trouve dissous dans un solvant ionisant. Selon Brønsted, c'est un corps capable de fixer des ions H+, ou protons. (→ acido-alcalinité.) On doit à Lewis une conception encore plus générale : une base est une particule, molécule ou ion, qui, possédant un doublet électronique de valence non engagé, peut céder ce doublet à une autre particule capable de l'accepter (acide de Lewis).

Pour en savoir plus, voir l'article acides et bases.