En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

aérosol atmosphérique

Suspension dans l'air troposphérique ou stratosphérique de très petites particules ou de gouttelettes de polluants d'origine naturelle (sel des océans, poussières volcaniques, grains de pollen, etc.) ou artificielle (plomb tétraéthyle, amiante, quartz…).

Aérosol atmosphérique

Lorsque le diamètre des particules est de l'ordre du micromètre, celles-ci peuvent rester longtemps en suspension dans l'air et parcourir ainsi de grandes distances. Les aérosols continentaux sont principalement constitués d'ions (sulfate, nitrate, calcium), de composés organiques et de particules terrigènes insolubles. Les aérosols océaniques sont surtout constitués de sels marins. Les précipitations concentrent et déposent sur terre et sur les eaux ces particules qui sont environ un million de fois plus concentrées dans les pluies que dans l'air. Elles sont parfois, pour certains sols, la seule source d'approvisionnement en sulfate et nitrate.

D'ailleurs, certains aérosols peuvent se comporter comme des centres de condensation pour les gouttes de pluie et accroître ainsi la pluviosité. En outre, les aérosols diffusent la lumière solaire, surtout aux courtes longueurs d'ondes, et sont de ce fait des facteurs de modification du temps et du climat à l'échelle locale, régionale, voire planétaire (cendres volcaniques).