Identifiez-vous ou Créez un compte

enseignement artistique

Dans l'Antiquité, il se fait directement de maître à élève ; au Moyen Âge, les monastères y pourvoient. Au xive s., les corporations s'en font attribuer l'exclusivité légale, en assimilant l'art à l'artisanat ; on accède à la maîtrise par l'exécution d'un « chef-d'œuvre ». Les peintres, et souvent les sculpteurs, se regroupent ici et là dans des confréries de Saint-Luc.

Au xvie s., les Italiens introduisent en France les petites académies privées. L'une d'entre elles, devenue en 1648 l'Académie royale de peinture et de sculpture, monopolise l'enseignement des beaux-arts. En 1664 est institué le grand prix de Rome. En 1766 s'ouvre la première école gratuite. La Révolution regroupe les diverses écoles en une École supérieure des beaux-arts. La seconde moitié du xixe s. voit s'ouvrir de nombreuses académies libres (Julian, de la Grande-Chaumière, etc., à Paris).

Aujourd'hui, en France, deux ministères se partagent la responsabilité de l'enseignement artistique (que s'efforce de promouvoir la loi du 6 janvier 1988).

1° Le ministère de la Culture exerce sa tutelle ou son contrôle sur l'École nationale supérieure des beaux-arts (E.N.S.B.A.), sur l'École nationale supérieure des arts décoratifs (E.N.S.A.D.), sur l'École nationale supérieure de création industrielle (E.N.S.C.I., à Paris), sur l'École du Louvre et sur l'École nationale du patrimoine (carrières des musées), sur l'École pilote internationale d'art et de recherche (Villa Arson, à Nice), sur 7 écoles nationales (Aubusson, Bourges, Cergy-Pontoise, Dijon, Limoges, Lyon, Nancy) et sur de nombreuses écoles régionales et municipales d'art. Ces écoles de province préparent notamment, en 3 ou 5 ans, au diplôme national des arts et techniques (D.N.A.T.), au diplôme national d'arts plastiques (D.N.A.P.) et au diplôme national supérieur d'expression plastique (D.N.S.E.P.).

2° Du ministère de l'Éducation nationale dépendent, à Paris, quatre établissements dont les études sont sanctionnées, notamment, par des B.T.S. : l'École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (E.N.S.A.A.M.A.), qui prépare aux professions liées à la création de modèles pour l'industrie et l'artisanat et au décor du cadre de vie (design), l'École supérieure des arts appliqués Duperré (métiers des arts de la mode, des arts textiles et de la communication visuelle), l'école Boulle (métiers de l'ameublement et de l'architecture intérieure), l'école Estienne (métiers du livre, de l'imprimerie, des arts et industries graphiques). Les universités offrent des enseignements d'histoire de l'art (avec pour sanction le D.E.U.G., la licence, la maîtrise et le doctorat) et forment des professeurs dans les U.F.R. d'arts plastiques (D.E.U.G., licence, maîtrise, C.A.P.E.S., agrégation et doctorat).