En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

arc

(latin arcus)

Types d'arcs
Types d'arcs

ARCHITECTURE

Les exigences techniques liées au matériau et à sa mise en œuvre, ainsi que les impératifs stylistiques se sont toujours traduits dans la forme des arcs et dans leur décor. Le plein cintre, d'usage constant dans l'Antiquité romaine, reste habituel à l'époque romane et réapparaîtra aux temps classiques et néoclassiques. L'arc brisé, qui se rencontre très tôt en Arménie, est typiquement gothique. Le gothique tardif tend à surbaisser les arcs (arc Tudor, arc en accolade), et la Renaissance utilise l'anse de panier. L'arc outrepassé se trouve en Syrie, en Espagne wisigothique, au Maghreb et dans tout l'islam.

Arcs de triomphe

D'origine proprement romaine, les premiers arcs (constructions provisoires avant de devenir permanentes) se rattachaient à un rituel religieux pour ne conserver par la suite que la signification triomphale et commémorative de la victoire. L'arc le plus ancien fut érigé à l'entrée du Forum romain, sur la Voie sacrée, il célébrait la victoire d'Actium. L'arc de triomphe consiste en deux pylônes reliés par une voûte de plein cintre surmontée d'un attique qui supporte les statues. Certains arcs, à partir du ier s. avant J.-C., comportent trois baies (Rome [arc de Septime Sévère], Orange, Reims, Timgad), d'autres sont quadrifronts : quatre arches percées dans les massifs sont réunies par une coupole centrale (Rome, arc de Janus ; Tripoli ; etc.). Sur les pylônes sont plaquées des colonnes sommées d'un entablement qui encadre la voûte ; des bas-reliefs ornant parfois la paroi interne des baies complètent le décor sculpté.

Si la Renaissance italienne éleva dans la péninsule quelques arcs imités de l'Antiquité (à Naples, Milan, Ancône), leur usage se répandit surtout en France, à l'époque classique et jusqu'au xixe s. : à Paris, la porte Saint-Denis (1672), la porte Saint-Martin (1674), l'arc du Carrousel (1806-1808) et celui de l'Étoile (1806-1836) ; à Lille, la porte de Paris (1682) ; à Montpellier, celle du Peyrou (1691). Il en existe de même dans plusieurs grandes villes européennes : Madrid, Londres, Saint-Pétersbourg, Munich, Berlin (porte de Brandebourg).