En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

anhydride sulfureux

Dioxyde de soufre SO2.

CHIMIE

L'anhydride sulfureux est un gaz incolore, d'odeur suffocante et de saveur acide, qui bout à −5 °C et dont la liquéfaction est réalisée industriellement par compression à 3 atmosphères. Il est difficile à réduire et n'entretient pas les combustions, d'où son emploi pour l'extinction des feux de cheminée. Il s'oxyde aisément, surtout en solution, pour donner l'acide sulfurique H2SO4. Il est donc, en même temps que sa solution, un réducteur énergique, employé (de même que les sulfites) comme agent de blanchiment. Cette solution aqueuse a aussi les propriétés de l'acide sulfureux H2SO3, donnant avec les bases des hydrogénosulfites ou bisulfites, comme NaHSO3, ou des sulfites, tel Na2SO3. La majeure partie du gaz sulfureux préparé dans l'industrie (par combustion du soufre ou grillage des pyrites) est transformée en acide sulfurique. Outre son pouvoir décolorant, il est utilisé comme antiseptique.

ÉCOLOGIE

L'anhydride sulfureux est un des principaux polluants atmosphériques. Issu principalement de la combustion des impuretés soufrées contenues dans le charbon et le pétrole, et pour une moindre part des éruptions volcaniques, s'oxydant aisément en acide sulfurique (brouillards acides), l'anhydride sulfureux quitte l'atmosphère par dépôt, lessivage ou sulfatation. Nuisible à l'homme (bronchites chroniques, emphysème), il provoque chez les végétaux des nécroses foliaires graves. Il est ainsi responsable des « pluies acides » qui ravagent les forêts de conifères de l'Europe de l'Ouest.