En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

air

[dossier]

Formation des pluies acides
Formation des pluies acides

Résumé du dossier

La Terre est entourée d’une couche gazeuse, l’atmosphère, de quelque 800 km d’épaisseur constituée d’air, qui se raréfie progressivement avec l’altitude. Elle se subdivise en quatre zones : la troposphère, où nous vivons ; la stratosphère, très froide (− 50° C), qui contient une fine couche d’ozone, qui nous protège des rayons ultraviolets ; l’ionosphère, où s’enflamment les météorites ; l’exosphère, à la limite de l’espace interplanétaire. L’air est un mélange de plusieurs gaz dont les composants principaux sont le dioxygène et le diazote. En pourcentages, en volume, le diazote correspond à 78 % du volume de l’air, le dioxygène à 21 % et d’autres gaz (dioxyde de carbone, argon, gaz rares) à 1 %. L’air a une masse de 1,3 g par litre à température et pression courante. L’air est en outre est élastique et sa pression peut varier très facilement. Le dioxygène est un corps pur et un gaz incolore, inodore et sans saveur. Il intervient dans toutes les combustions, mais est surtout indispensable à la vie : tous les êtres vivants, animaux ou végétaux, respirent en absorbant de l’oxygène et en rejetant du gaz carbonique. L’air est sous la menace de la pollution due à l’émission de produits gazeux tels le monoxyde de carbone, qui provoque des maladies pulmonaires, le dioxyde de carbone, qui développe une couche empêchant la diffusion des radiations énergétiques vers les hautes couches de l’atmosphère et provoquant un réchauffement progressif de la Terre (effet de serre), les chlorofluorocarbures (CFC), qui portent atteinte à la couche d’ozone.