En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

acido-alcalinité

Qualité qu'a un milieu d'être acide ou basique.

Suivant la théorie d'Arrhenius, une solution aqueuse, qui contient des ions H+ et des ions OH, est acide ou basique selon qu'il y a prédominance des ions H+ ou des ions OH. Dans l'eau pure, qui est neutre, les concentrations de ces deux ions sont égales et valent, à 23 °C, 10−7 mole par litre. L'acido-alcalinité est représentée par la concentration en ions H+ ou, plus commodément, par son cologarithme, ou pH. Ce pH, qui vaut 7 en milieu neutre, comme l'eau, est inférieur à 7 en milieu acide et supérieur à 7 en milieu basique.

À la théorie d'Arrhenius, on a été amené à substituer des théories nouvelles et plus générales. Pour Brønstedt, un acide est un corps capable de fournir des ions H+, mais une base devient un corps capable de fixer des ions H+. La réaction fondamentale, pour un acide A, est donc A ⇄ B + H+, alors que, pour la base B (dite base conjuguée de A), c'est la même, mais prise de droite à gauche.

Pour G. N. Lewis (1923), un acide est une particule, molécule ou ion, qui peut accepter un doublet électronique (fourni par une base, donneur de doublet). Cette conception permet en particulier une importante généralisation de la notion de catalyse acide-base.