En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

accent

(latin accentus, intonation)

LINGUISTIQUE

En français, les trois accents (aigu [é], grave [è] et circonflexe [ê]) servent généralement à noter la prononciation ouverte ou fermée de certaines voyelles (été / mère / être ; patte / pâte), à distinguer des homonymes (à / a ; du / dû) ou à rappeler une particularité étymologique (comme dans bête ou dans âne, où l'accent circonflexe est la trace d'un s ancien).

PHONÉTIQUE

On peut répartir les langues en deux catégories : les langues à accent fixe et les langues à accent libre. Dans les premières (français, tchèque, polonais, finnois, islandais), la place de l'accent est prévisible : en français, par exemple, l'accent frappe toujours la dernière syllabe du mot, en tchèque toujours la première. Dans les langues à accent libre (anglais, allemand, italien, russe, espagnol), la place de l'accent est déterminée par des facteurs morphologiques et sémantiques et a une fonction distinctive : la place de l'accent permet de distinguer de nombreux mots quasi homonymes. Ainsi, en anglais, 'import « importation » et im'port « importer » ; en italien, 'canto « je chante » et can'to « il chanta » ; en russe, 'mouka « tourment » et mou'ka « farine ».