En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mont Wuyi

Site de la Chine (Fujian), inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

La région du mont Wuyi est réputée pour sa beauté naturelle, avec notamment les gorges de la Qiuqu xi, la « rivière aux Neuf Coudes » ou « aux Neuf Méandres », et pour son intérêt culturel, puisque de nombreux temples et monastères y furent édifiés. C'est en raison de critères à la fois culturels et naturels que l'Unesco a inscrit le site du mont Wuyi sur sa Liste du patrimoine mondial, en 1999. Depuis 1987, le site est classé réserve mondiale de biosphère dans le cadre du programme de l'Unesco.

Histoire du site

Selon la légende, c'est sous l'empereur mythique Yao que furent creusés les neuf méandres qui font la réputation du site. Un vieux sage, Pengzu, qui vécut huit siècles, aurait en effet ordonné à ses fils Wu et Yi de canaliser la rivière afin d'en maîtriser l'impétuosité.

Sur le site ont été trouvées des traces d'activité humaine remontant au xxie s. avant J.-C. Une ancienne ville, habitée aux alentours du iie s. avant J.-C. par le peuple Min Yue, y a été découverte en 1958. À l'époque des Qin et des Han, des prêtres taoïstes s'y installèrent et commencèrent à édifier des temples, des pavillons et des terrasses. Puis des moines bouddhistes vinrent eux aussi sur le mont Wuyi. Sous les Song, des penseurs néo-confucéens de renom, comme Zhu Xi (1130-1200), y fondèrent des écoles où il recevaient leurs disciples.

Le site

Le mont Wuyi est situé à quelque 330 km de Fuzhou. Sur ses pentes poussent certains des thés les plus fameux de Chine. Le site classé par l'Unesco s'étend sur 99 975 ha, auxquels il faut ajouter une zone tampon de 27 800 ha, et une zone additionnelle de 48 ha destinée à la protection de l'ancienne cité des Min Yue. Son altitude varie entre 200 m et 2 158 m (mont Huanggang). La réserve mondiale de biosphère est incluse dans le site du patrimoine mondial. Le climat est humide (2 200 mm de précipitations annuelles au sud-ouest du site, 3 200 au nord, cette différence s'expliquant par l'effet de barrière que forme le mont Wuyi contre les masses d'air froid venues du nord-est).

En remontant la rivière aux Neuf Méandres, on découvre divers monuments, jardins de thés ou rochers remarquables : au neuvième méandre, le monastère taoïste des Nuages blancs ; entre le huitième et le septième, le rocher de la Tour du tambour, puis les Trois Pics tournés vers le ciel, ainsi appelés en raison de l'impression que l'on a par temps couvert ; au cinquième méandre se trouvait l'Académie Ziyang fondée par Zhu Xi ; au quatrième méandre, l'ancien jardin impérial où l'on cultivait le thé ; au troisième méandre, le pic du Petit Trésor ; au deuxième méandre, le pic de la Femme de jade, qui est, selon la légende, le résultat de la transformation en rocher d'une fille de l'empereur de Jade, tombée amoureuse d'un laboureur (le pic Royal) et dénoncée par un esprit (le rocher de la Planche de fer).