En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

conférence de Téhéran (28 novembre-1er décembre 1943)

Conférence de Téhéran, 28 novembre 1er  décembre 1943
Conférence de Téhéran, 28 novembre 1er décembre 1943

Conférence qui réunit le président américain Franklin Roosevelt, le Premier ministre britannique Winston Churchill et le chef de l'État soviétique Joseph Staline.

Staline se fit confirmer la réalité des projets Overlord (débarquement en Normandie) pour le printemps 1944 et s'y rallia, de même qu'il soutint le plan américain de débarquement en Provence, en s'opposant avec Roosevelt au projet de Churchill d'une offensive dans les Balkans.

Lors de cette conférence qui réunit pour la première fois les « trois Grands », l'occupation de l'Allemagne fut étudiée sans qu'un accord intervînt sur son démembrement après la guerre, mais Staline imposa le principe d'un déplacement vers l'ouest de la frontière polonaise (reportée sur l'Oder et la Neisse, la Pologne devant recevoir des territoires allemands en compensation de ceux qui seraient cédés à l'URSS).

La discussion porta également sur la future organisation des Nations unies , Roosevelt proposa de confier des pouvoirs de police internationale à l'URSS, aux États-Unis, à l'Angleterre et à la Chine. Par ailleurs, la déclaration sur l'Iran garantit la souverainteté et l'intégrité du territoire de ce pays (occupé par l'URSS et la Grande-Bretagne pour contrer l'influence de l'Allemagne vers laquelle le gouvernement iranien s'était tourné avant guerre).

Malgré les désaccords, les échanges et débats furent courtois, les Britanniques et les Américains vantant les mérites de l'Armée rouge, les Soviétiques soulignant l'efficacité de l'industrie américaine ; mais l'entente entre les Alliés fut de courte durée, les tensions réapparaissant à mesure que l'armée soviétique affermissait ses positions en Europe orientale.

Pour en savoir plus, voir les articles Winston Churchill, Franklin Roosevelt, Joseph Staline, Organisation des Nations unies (ONU), Seconde Guerre mondiale.