En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

abbaye de Thélème

Communauté laïque imaginée par Rabelais dans Gargantua, contre-pied exact de l'institution monacale et dont la seule règle tient dans la prescription « Fais ce que voudras ».

Point de clôture ni d'horloge. À Thélème règnent l'érudition, le faste et la vertu. La vie épucurienne de la communauté est régie par son « bon sens et entendement » ; hommes et femmes y vivent dans l'harmonie et sans contrainte.

Marquant l'aboutissement de la pédagogie rabelaisienne, Thélème, énigmatique abbaye utopique, fonde un rêve de paix et de « police humaine » selon l'Évangile.

Morceau choisi

Toute leur vie était employée, non par lois, statuts ou règles, mais selon leur vouloir et franc arbitre. Se levaient du lit quand bon leur semblait, buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les parforçait ni à boire, ni à manger, ni à faire chose autre quelconque. Ainsi l'avait établi Gargantua. En leur règle n'était que cette clause :
Fais ce que voudras.

(Gargantua, chapitre 57, adaptation selon l'orthographe moderne).