En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sénégal : population

Dakar
Dakar

  • Population : 14 133 000 hab. (estimation pour 2013)

Les Sénégalais sont très inégalement répartis sur le territoire : les densités décroissent fortement de l'ouest, où se situent les villes principales, vers l'est, c'est-à-dire les régions les moins favorisées sur le plan du climat et de la fertilité des sols. Plus de la moitié de la population est urbanisée, et Dakar comptait plus de 2 millions d'habitants en 2000 (contre 200 000 en 1960), avec des banlieues (notamment Pikine) en plein développement, plus ou moins anarchique. Il semble, cependant, que le rythme de croissance des villes soit en légère baisse. Il en va de même du taux d'accroissement naturel de la population (2,5 % par an), du fait d'un certain recul de la fécondité, lié au développement de la contraception. Ce phénomène est à mettre en relation avec l'importance de la scolarisation des filles, qui est désormais presque égale à celle des garçons dans l'enseignement primaire.

L'islam, dont se réclament 90 % de la population, a vraisemblablement été introduit par les éleveurs peuls. Il est devenu la religion du royaume Dyolof, puis s'est développé sous la forme de confréries, dont les deux principales sont la confrérie Tidjaniyya et celle des Murid. Cette dernière, spécifiquement sénégalaise, fondée par Amadou Bamba dans la seconde moitié du xixe s., a mis en place des rapports sociaux particuliers entre les marabouts et les fidèles (les Talibés). Elle dispose d'un poids économique, et donc politique, considérable (elle fut, par exemple, à l'origine de l'extension rapide de la culture de l'arachide). L'imposante mosquée de Touba, à quelque 200 km à l'est de Dakar, témoigne de cette puissance. Les catholiques et les adeptes des religions coutumières se trouvent principalement en pays sérère (au S.-S.-O. de Dakar) ainsi qu'en Casamance.

Pour en savoir plus, voir les articles géographie physique du Sénégal et activités économiques du Sénégal.