En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Stock

Maison d'édition littéraire française.

Les origines de Stock remontent au début du xviiie siècle – ce qui en fait la doyenne des maisons d'édition française –, à une époque où le libraire est non seulement celui qui vend les livres, mais aussi celui qui les édite : en effet, c'est en 1708 qu'André Cailleau est reçu maître libraire par la communauté des libraires et des imprimeurs de Paris. Son catalogue est des plus éclectiques. On y trouve aussi bien des almanachs que des récits de voyages, des livres religieux que des ouvrages techniques, et même des traductions (le Paradis perdu, de John Milton, 1729). Reprise en 1751 par Nicolas-Bonaventure Duchesne – qui publie l'Émile de J.-J. Rousseau (1762) –, puis par sa veuve jusqu'à 1793, la librairie (alors baptisée « Au temple du goût ») profite de l'engouement autour des lettres né du mouvement des Lumières. Rachetée en 1816 par Jean-Nicolas Barba puis dirigée par la famille Tresse jusqu'en 1877, elle se spécialise dans l'édition de pièces de théâtre. C'est à Pierre-Victor Stock (1861-1943), éditeur engagé et ardent dreyfusard, que les éditions Stock doivent leur nom. Sous la direction de ce dernier, la maison devient l'un des premiers éditeurs français de littérature étrangère. Au sein d'une collection spéficique et bientôt célèbre (la Bibliothèque cosmopolite), elle publie notamment Kipling, Ibsen, Tolstoï, Wilde et V. Woolf. En 1921, le fonds est racheté par Maurice Delamain et Jacques Boutelleau (alias Jacques Chardonne). La maison, qui fait partie du groupe Hachette depuis 1961, a conservé sa tradition littéraire.