En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cirque du Soleil

Troupe artistique canadienne fondée en 1984.

Le Cirque du Soleil est né en 1984, dans une ville du Québec, Baie-Saint-Paul, à l’occasion des cérémonies du 450e anniversaire de l’arrivée de Jacques Cartier au Canada, avec l’aide financière du gouvernement du Québec. Ses fondateurs, Guy Laliberté et Daniel Gauthier, issus du théâtre de rue, mettent ainsi fin à la compagnie qu’ils dirigeaient précédemment et dont sont issus les artistes de ce premier spectacle, le Club des talons hauts, et engagent leur équipe dans un nouveau projet. Dès cette première production, le Grand Tour, ils entendent renouveler le cirque québécois et créer un chapiteau dont les spectacles peuvent recevoir un accueil international. Cela implique des réalisations d’une grande dynamique – où l’acrobatie est la discipline centrale –, aux effets plastiques très colorés et jouées par des artistes de haut niveau. Les créateurs prennent le parti d’un style à la fois traditionnel par le souci d’une technique parfaite et nouveau par l’abandon des numéros d’animaux. Le Cirque du Soleil, à ses débuts, annonce le « nouveau cirque » qui va se développer en Europe ; il renoncera également aux animaux et préférera exploiter un thème, un univers littéraire, musical ou cinématographique, plutôt que de perpétuer l’habituelle succession de numéros sans thématique commune. Mais son évolution ultérieure vers le show-business l’éloignera peu à peu de ce courant marqué par une pratique plus artisanale.

L’entreprise québécoise connut immédiatement un grand succès et se développa rapidement au Canada et en Amérique du Nord, avec ses divers spectacles : le Cirque réinventé (1987), Saltimbanco (1992), Alegria (1994), Kooza (2007), Ovo (2009). Devenu une société commerciale non subventionnée, le Cirque du Soleil a poursuivi une ascension internationale, épaulant sa politique artistique sur une stratégie de diffusion mondiale de ses productions et un puissant marketing pour la vente des billets et des produits dérivés. Il fait circuler ses spectacles ambulants à travers le monde depuis Montréal et a des établissements fixes dans plusieurs points du globe, surtout à Las Vegas où il présente simultanément six spectacles différents. Il est à présent l’un des cirques les plus célèbres du monde et peut faire appel à des metteurs en scène réputés, tels que le Québécois Robert Lepage (, 2005). Interprétés par de très grands professionnels, ses spectacles, toujours portés par une énergie contagieuse, se sont rapprochés de plus en plus du show à l’américaine et du show télévisé, perdant par là même une part de la relation concrète et du contact de proximité que le spectateur établit généralement avec le cirque. Bien qu’ils alignent à un rythme soutenu des performances souvent étonnantes, ils tendent à effacer la personnalité des artistes dans la composition de tableaux où le jeu collectif prime sur le jeu individuel et où les effets visuels et sonores entourent les exploits corporels jusqu’à les rendre irréels.