En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Shalimar

Site culturel de Lahore (Pakistan), inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Le fort et les jardins de Shalimar sont les seuls vestiges de la période moghole au Pakistan actuel. Le fort, dont les imposantes murailles dominent la ville de Lahore, renferme une trentaine de palais et de mosquées de marbre (mosquée de Badshahi), ornés de mosaïques et de dorures. Il servit à la fois de place forte et d'abri pour le trésor royal. Il fut plusieurs fois remanié entre le règne d'Akbar (1556-1605) et celui d'Aurangzeb (1658-1707). Les habitations et les fontaines qui se trouvent à l'intérieur du périmètre du fort sont elles aussi magnifiquement ornées.

Les jardins de Shalimar occupent une superficie de 32 ha. Ils sont formés de jardins en terrasses. À l'époque de leur splendeur, ils étaient parsemés de quelque quatre cents fontaines.

Inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, le fort et les jardins de Shalimar ont été transférés sur la Liste du patrimoine mondial en péril en 2000, du fait des menaces qui pèsent sur leur conservation. En effet, les réservoirs construits 375 ans plus tôt dans le but d'approvisionner les fontaines en eau ont été détruits en juin 1999 pour élargir une route passant au sud des jardins. Les murailles qui entourent le jardin comme le fort sont victimes des atteintes du temps, d'une insuffisance de l'entretien, et du manque de moyens techniques nécessaires à la réhabilitation des bâtiments. Les matériaux qui composent les bâtiments (bois, pierre…) doivent recevoir des traitements permettant leur conservation. La détection de ces problèmes doit elle aussi être améliorée si l'on veut espérer la conservation du site, affirme l'Unesco.