En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

affaire Schnæbelé (20 avril 1887)

Incident de frontière franco-allemand.

Le commissaire de police de Pagny-sur-Moselle, Guillaume (ou Wilhelm) Schnæbelé (1831-1900), répondant à une convocation d'un collègue allemand pour une affaire de service, est arrêté à Novéant, en Lorraine annexée, sous l'inculpation d'espionnage. La France croit d'abord à l'arrestation sur son propre territoire et, lors du Conseil des ministres du 23, René Goblet et le général Georges Boulanger réclament un ultimatum, solution écartée par le président Grévy, appuyé par Émile Flourens, ministre des Affaires étrangères. Le règlement diplomatique aboutit rapidement à la libération du commissaire (30 avril), mais l'affaire, qui retentit profondément dans l'opinion, contribuera à envenimer le désaccord franco-allemand.

Pour en savoir plus, voir l'article IIIe République.