En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ire République

Prise des Tuileries
Prise des Tuileries

Régime sous lequel la France a vécu de septembre 1792 à mai 1804.

Une nouvelle assemblée, la Convention nationale, est élue au suffrage universel le 20 septembre 1792. Le lendemain, les députés abolissent la royauté, qui avait étérenversée le 10 août (→ journée du 10 août) et proclament la République.

Les décrets de la Convention sont dès lors datés de l'an I de la République. Le régime se veut démocratique, avec la Constitution de l'an I (1793), non appliquée. Deux factions politiques s'affrontent à la Convention : les Girondins, qui sont des républicains modérés, et les Montagnards, plus radicaux et centralisateurs. Cette lutte débouche sur les journées des 31 mai au 2 juin 1793, qui marquent le triomphe des Montagnards. La plupart des Girondins périssent sous la guillotine.

Les Montagnards mettent en place un gouvernement révolutionnaire, le Comité de Salut public, dominé par Danton, puis, après la chute de celui-ci, le 10 juillet 1793, par Robespierre. En septembre 1793, ils instaurent la Terreur.

En juillet 1794, les républicains modérés reprennent le pouvoir. Une nouvelle Constitution est adoptée (Constitution de l’an III) et un nouveau régime, le Directoire, est mis en place.

Après le coup d'État de brumaire an VIII (novembre 1799), la Constitution de l'an VIII établit en fait la dictature de Bonaparte, qui se mue en monarchie par le sénatus-consulte du 18 mai 1804, dit aussi Constitution de l'an XII.