En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le Précipice à Bisons

(« Head-Smashed-In Buffalo Jump Complex »)

Head-Smashed-In
Head-Smashed-In

Site préhistorique du Canada (Alberta) inscrit en 1981 sur la liste du patrimoine culturel mondial de l'Unesco.

Localisé dans le sud-ouest de l'Alberta, sur les collines Porcupine, le site préserve des vestiges de pistes balisées et de campements établis par les chasseurs amérindiens des grandes plaines d'Amérique du Nord. L'énorme quantité de dépouilles de bisons que l'on y a retrouvées fait de Head-Smashed-In le témoignage le plus ancien et le mieux préservé des techniques de chasse des Indiens.

Pendant près de 6 000 ans, les Amérindiens ont vécu grâce au bison, utilisé pour se nourrir, pour se vêtir, mais également pour fabriquer des outils ou alimenter les feux. La technique de chasse des Indiens consistait à rabattre les troupeaux vers ce précipice. Experts dans la connaissance du comportement de ces animaux, les Indiens pourchassaient les troupeaux jusqu'au bord de la falaise, en criant et en agitant des étoffes, sur la plaine préalablement balisée par des foyers allumés sur des monticules de terres. Acculés, plusieurs centaines de bisons étaient contraints de se jeter du haut des 18 m du précipice.

En contrebas, depuis les premières fouilles menées à la fin des années 1930, 11 m d'épaisseur d'ossements, d'outils divers en os et en pierre ou encore de pointes de flèches, ont été mis au jour, ainsi que les vestiges des camps de chasse, du site de dépeçage, de l'entrepôt à viande et des zones de cuisson. Des empreintes de tipis attestent que les Indiens résidaient sur place pendant toute la durée du dépeçage et du traitement de la viande, laquelle était séchée au soleil, tandis que les os des bisons étaient bouillis afin de récupérer la graisse animale.