En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

conférence de Potsdam (17 juillet-2 août 1945)

Conférence qui réunit Staline et → Molotov pour l'URSS, Truman et Byrnes pour les États-Unis et, pour la Grande-Bretagne, Churchill et Eden, puis Attlee et Bevin après le 28 juillet et qui avait pour but de régler les questions posées par la victoire sur l'Allemagne : désarmement, démilitarisation, jugement des criminels de guerre, dénazification, préparation des traités.

La conférence de Potsdam décida la création d'un conseil des ministres des Cinq Grands (avec la France et la Chine) pour élaborer d'abord les traités avec les satellites de l'Allemagne.

Par suite des conditions requises, la France ne participera qu'à l'élaboration du traité avec l'Italie. Pour l'Allemagne, la conférence définit les principes politiques et économiques qui devaient gouverner le traitement de l'Allemagne pendant la période de contrôle : désarmement, démilitarisation, jugement des criminels de guerre, dénazification, décentralisation et démocratisation, réparations, division de la Prusse-Orientale entre URSS (annexant Königsberg, aujourd'hui → Kaliningrad) et Pologne, administration provisoire par les Polonais des pays à l'est de la ligne Oder-Neisse.

Le mandat sur la Libye et un droit de regard sur les → Détroits turcs furent refusés à Staline. Les Occidentaux protestèrent contre l'influence unilatérale de l'URSS sur la Bulgarie et la Roumanie. Par la déclaration de Potsdam, l'URSS s'associa à l'ultimatum anglo-américain au Japon, exigeant une capitulation sans condition.

Pour en savoir plus, voir les articles guerre froide, Seconde Guerre mondiale.