En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Poséidon

Dieu grec des Mers, fils de Cronos et de Rhéa.

Son nom était déjà connu à l'époque mycénienne, où ses attributions s'étendaient aussi aux tremblements de terre, aux chevaux, aux taureaux et aux vents. Époux d'Amphitrite, il engendra diverses créatures malfaisantes. Il avait un palais au fond des mers sur lesquelles il régnait, le trident à la main. Frère de Zeus, il se présente avec un corps puissant et des traits majestueux qui imposent le respect, une admiration mêlée de crainte. Il suscite tempêtes et tremblements avec son trident. Il a pour animaux consacrés le dauphin et le cheval.

À Athènes, Poséidon avait disputé le patronat de la ville à Athéna, et celle-ci l'avait emporté. On montrait à l'Érechthéion l'entaille faite par son trident dans le rocher.

Ses principaux lieux de culte dans le monde grec furent d'abord la Thessalie, puis Onchestos, Delphes, Athènes, Corinthe, Calaurie, Ténos, Délos, les caps (cap Sounion, près d'Athènes, cap Ténare, cap Triopion) et enfin toutes les côtes des mers grecques.

Il était imploré par les marins, afin d'obtenir une bonne traversée.

Pour en savoir plus, voir l'article mythologie grecque.

ICONOGRAPHIE

Le Poséidon d'Athènes, attribué à Calamis, est l'un des plus anciens grands bronzes connus (milieu du ve s. avant J.-C.). lus tard le dieu apparaît au Parthénon.

Du Poséidon en bronze, par Lisippe, il reste des répliques à Eleusis, à Dresde, à Rome (Latran, villa Albani). Celui de Milo, à demi drapé, date du iie s. avant J.-C. (Athènes) ; citons aussi une statuette de bronze provenant de Metz (Louvre), des monnaies, des vases peints et le camée du musée de Naples. (→ Neptune.)