En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bataille de Pavie (24 février 1525)

Défaite française des guerres d'Italie, au cours de laquelle François Ier est vaincu et fait prisonnier par les Impériaux.

Après s'être emparé de Milan (26 octobre 1524), François Ier, sur les conseils de Bonnivet, décide de prendre Pavie. Avec une armée forte de 26 000 hommes, il assiège la ville (27 octobre), défendue par Antonio de Leyva. Le 23 février, les Impériaux décident la bataille. Pendant que les troupes impériales ont été dispersées par l'artillerie de Galiot de Genouillac dans le parc de Mirabello (24 février), le roi décide d'aller « chercher l'ennemi ». Mais voulant charger avec sa cavalerie, il empêche la continuation du feu des canons. La fuite des Suisses et celle du duc d'Alençon contribuent au désastre. Tandis que ses meilleurs capitaines sont tués (→ La Trémoille, La Palice, Bonnivet), le roi, blessé, est fait prisonnier par Lannoy et emmené à Madrid.

Pour en savoir plus, voir les articles François Ier, guerres d'Italie.