En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

réserve naturelle du platier d'Oye

Classé réserve naturelle depuis 1987, le platier d'Oye est un exemple unique de polder naturel de 400 ha qui longe la mer du Nord sur 3,5 km, à quelques kilomètres au nord de Calais.

Cette zone littorale, proche de l'estuaire de l'Aa, réunit une grande variété de milieux : prairies humides, vasières, dunes, plages de sable. L'estran est large en raison de la faible inclinaison de la côte et de l'amplitude des marées.

Le platier d'Oye est aussi le paradis des oiseaux : de fort nombreuses espèces d'oiseaux y nichent (vanneau huppé, canard souchet, avocette, tadorne de Belon) ou viennent y hiverner (canard siffleur, bécassine, plongeon catmarin). C'est également un milieu de prédilection pour les oiseaux migrateurs : canard chipeau, spatule blanche, oie cendrée, chevalier cul-blanc…

À la différence des platiers ceinturant le lagon des atolls, le platier d'Oye a été progressivement asséché et aménagé, gagnant peu à peu sur la mer. Par l'action de la nature, qui a dessiné un vaste cordon de dunes plusieurs centaines de mètres au-delà des limites de l'ancien rivage (encore atteint par les flots à la fin du xixe s.), mais grâce aussi à la construction en 1925 d'une digue fermant le platier à l'est, un espace de prairies humides et de dunes plantées s'est peu à peu constitué. Régulièrement drainé, le platier continue à progresser, comme l'attestent les tiges repères disposées dans la dune. Sur la partie la plus vive, directement exposée aux assauts des rouleaux marins lors des tempêtes d'hiver, des rangées de pieux ont été installées afin de freiner la force des vagues.