En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ordre moral

Nom donné à la politique conservatrice et cléricale définie par le duc de Broglie le 26 mai 1873 après la chute de Thiers et l'élection de Mac-Mahon.

Cette politique s'appuyait sur l'Église et avait pour but de préparer les esprits à la restauration monarchique (→ seconde Restauration). Mac-Mahon en fut comme l'incarnation. Les fonctionnaires républicains furent destitués, le buste de la République retiré des mairies, les honneurs militaires refusés aux obsèques non religieuses. Après l'échec de la Restauration, afin de prolonger le provisoire, la loi du septennat prorogea les pouvoirs de Mac-Mahon (novembre 1873); la loi de juillet 1875 sur l'enseignement supérieur permit la création de facultés catholiques. Malgré la victoire républicaine aux élections de février 1876, le ministère de centre gauche Dufaure reprit la politique d'ordre moral, que Mac-Mahon accentua après le 16 mai 1877, mais elle ne survécut pas au succès des républicains aux élections d'octobre 1877.

Pour en savoir plus, voir l'article monarchie de Juillet.