En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ordre d'Orange

Société secrète fondée en 1795 par les presbytériens d'Ulster qui se réclamaient de Guillaume III, appelé aussi Guillaume d'Orange, remporta le 1er juillet 1690 la victoire de Boyne sur les catholiques irlandais.

L'ordre d'Orange organisa la lutte contre les tenanciers catholiques, rivaux économiques autant que religieux, et défendit les intérêts locaux contre le gouvernement de Londres. Il accepta d'assez bon gré l'Union de 1800 (→ Actes d'union) et se consacra à la protection des intérêts protestants. Dépassé par les réformes de 1829-1832, il fut dissous en 1832 ; il comptait alors 100 000 membres.

L'orangisme se manifesta de nouveau au début du xxe s., dressant le protestantisme irlandais contre le projet de Home Rule voté en 1912. Jusqu'à la dissolution du Stormont (Parlement de l'Irlande du Nord) par Londres en 1972, les orangistes ont gouverné l'Irlande du Nord par l'intermédiaire du parti unioniste. L'orangisme est resté le fer de lance du protestantisme intransigeant, refusant toute concession aux catholiques.