En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

théâtre de l'Opéra

Charles Garnier, projet pour l'Opéra Garnier, Paris
Charles Garnier, projet pour l'Opéra Garnier, Paris

Nom donné successivement à diverses salles parisiennes destinées aux représentations dramatiques.

L'édifice dû à l'architecte Ch. Garnier, et dit « Palais Garnier », fut commencé en 1862 et inauguré en 1875. Il est consacré à l'art lyrique et à la danse. La salle, de 5 étages, compte 2 156 places. Le grand escalier intérieur, en marbres blanc et rouge, constitue un luxueux exemple de l'architecture du second Empire. La scène est l'une des plus larges du monde. Le plafond de Lenepveu a été recouvert par celui de Chagall en 1962. La façade principale est ornée de bustes, de statues et de groupes sculptés, dont la Danse de Carpeaux (copie, original au musée d'Orsay).

Les origines du Ballet de l'Opéra de Paris remontent à un petit groupe de danseurs de l'Académie royale de musique (1669). L'école de danse attachée à l'Opéra (transférée à Nanterre en 1987) forme la plupart des futurs danseurs du corps de ballet. Ceux-ci sont promus dans la hiérarchie à la faveur d'un concours annuel – facultatif –, qui leur permet d'accéder à l'échelon supérieur dans la limite des postes à pourvoir. Ainsi, un danseur peut être successivement quadrille, coryphée, sujet, puis premier danseur. Le titre prestigieux de danseur étoile n'est pas soumis à concours : les rares danseurs et danseuses auxquels il est accordé y sont nommés par l'administrateur général sur proposition du directeur de la danse.