En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Office international Nansen pour les réfugiés

L'Office international Nansen pour les réfugiés, prix Nobel de la paix 1938, fut fondé en 1930 dans le but de poursuivre l'œuvre de l'explorateur Fridtjof Nansen, prix Nobel de la paix 1922.

En 1921 le Norvégien Nansen fut le premier Haut Commissaire pour les réfugiés au sein de la Société des Nations (SDN). Dès les dix premières années de son mandat, il organisa le rapatriement de plus de 500 000 prisonniers de guerre depuis la Russie vers leur pays d'origine. Il aida également les réfugiés de la révolution russe et organisa la réinsertion d'environ 1,5 million de Grecs et de Turcs après la guerre de 1922 opposant la Grèce et la Turquie. Il créa le « passeport Nansen », titre de voyage destiné aux réfugiés apatrides, qui fut reconnu par plus de 50 États.

En 1933, l'Office Nansen décide de rédiger une Convention des réfugiés, soulignant le problème de la protection des droits de l'Homme. Cette Convention rassembla 14 États signataires. En 1935, 50 000 réfugiés arméniens de Turquie furent rapatriés en Syrie, au Liban et en Arménie soviétique. La même année, 4 000 Sarrois trouvèrent refuge au Pérou avant le rattachement de la Sarre à l'Allemagne. L'Office Nansen fut remplacé en 1939 par un nouveau Haut Commissariat sous l'égide de la Société des Nations.