En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

théâtre de l'Odéon

Théâtre fondé à Paris (VIe arrondissement) en 1797.

Édifié sous Louis XVI par Charles De Wailly (1730-1798) et par Marie-Joseph Peyre (1730-1785), ce théâtre, chef-d'œuvre de l'architecture néoclassique, prit d'abord le nom de Théâtre-Français. Il était destiné à abriter la Comédie-Française, qui, depuis quelques années, occupait une dépendance au château des Tuileries. En 1797, il fut rebaptisé Théâtre de l'Odéon. Deux fois incendié, il fut reconstruit à l'identique par Jean-François Chalgrin (1739-1811) en 1808, puis par Baragey et Prévost en 1819.

À partir de 1841, subventionné par l'État, l'Odéon devint le second théâtre national, présentant des pièces modernes. Toutefois, malgré les efforts de ses directeurs successifs, dont Firmin Gémier (1922-1930), il ne parvint que difficilement à définir sa fonction et à se constituer un public.

De 1946 à 1959, il fut rattaché à la Comédie-Française sous le nom de Salle Luxembourg, puis confié, de 1959 à 1968, à la compagnie Jean-Louis Barrault sous le nom de Théâtre de France. Le Théâtre des Nations y présenta ses spectacles de 1965 à 1968. Devenu le Théâtre national de l'Odéon en 1971, il est à nouveau placé sous l'autorité de l'administrateur de la Comédie-Française de 1978 à 1983 et de 1986 à 1990.

Il retrouve une pleine indépendance en 1990, comme lieu d'accueil privilégié de l'art dramatique européen (Odéon-Théâtre de l'Europe). Le théâtre dispose d'une deuxième salle : les Ateliers Berthier (XVIIe arrondissement).