En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

guerre du Mexique (1862-1867)

Intervention française au Mexique, destinée à établir dans ce pays un empire catholique au bénéfice de Maximilien d'Autriche.

Profitant de la guerre de Sécession, et poussé par le duc de Morny, qui soutient les créances du banquier Jecker sur le Mexique, Napoléon III veut créer un empire catholique qui contrebalancerait la puissance des États-Unis dans le Nouveau Monde.

Une flotte alliée (Français, Anglais, Espagnols) ayant débarqué à Veracruz (janvier 1862), le président Juárez désintéresse l'Angleterre et l'Espagne par la Convention de la Soledad (février). La France continue seule la lutte. Mais les 3 000 Français de Lorencez, ayant échoué devant Puebla (mai), doivent attendre l'arrivée du corps de Forey. Celui-ci, avec 28 000 hommes, s'empare de Puebla après un siège de 63 jours (mai 1863), tandis qu'une compagnie de la Légion étrangère se sacrifie à Camerone pour faire passer un convoi vers l'armée (→ combat de Camerone).

En juin, Forey entre à Mexico, mais, malade, cède le commandement à Bazaine. Quelques jours plus tard, une junte y proclame empereur l'archiduc Maximilien d'Autriche, qui arrive en 1864, après avoir obtenu que Napoléon III lui conserve son appui. Pendant deux ans, 35 000 Français et 20 000 Mexicains doivent faire face aux opérations de guérilla menées dans tout le pays par les troupes de Juárez, qui, replié dans le Nord, bénéficie de l'appui des Américains.

Finalement, Bazaine regroupe ses troupes autour de Mexico et le long de sa ligne de communication vers la mer. La pression de l'opinion française, lasse de cette guerre, le refus d'abdiquer de Maximilien provoquent le retrait du corps français, qui évacue Mexico en février 1867 et s'embarque à Veracruz le 12 mars. Le Mexique se soulève alors contre l'empereur, qui est fusillé à Querétaro le 19 juin 1867.

Pour en savoir plus, voir les articles Napoléon III, second Empire.