En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Livre des Morts tibétain ou Bardo Thödol

Texte utilisé pour les rites funéraires par certaines branches du bouddhisme tibétain.

Le Livre des Morts tibétain fut publié pour la première fois en 1927 par un Américain, Walter Evans-Wentz. Il s'agit d'un texte connu en tibétain sous le nom de Bar do thos grol (ou Bardo Thödol, ce qui signifie « libération par l'écoute pendant l'état intermédiaire entre la mort et la renaissance »). Ce livre n'est pas le seul ouvrage qui porte ce titre, car il est l'un des divers textes dus au propagateur du bouddhisme Padma Sambhava, qui vécut au Tibet au viiie siècle ; jugeant que les Tibétains de l'époque n'étaient pas prêts à comprendre son enseignement, Padma Sambhava aurait dissimulé des milliers de textes dans divers endroits, y compris dans des esprits, en attendant que le monde fût capable de les entendre. L'édition de 1927 portait comme sous-titre : « Les expériences d'après la mort, dans le plan du Bardo, suivant la version anglaise du lama Kazi Dawa-Samdup » ; comme toutes les versions qui ont été publiées par la suite, elle portait de nombreuses annotations destinées à aider le lecteur à comprendre l'ouvrage.

Le texte tibétain doit être lu aux mourants ; il décrit les états de l'individu d'entre la mort et la renaissance, jusqu'à sa renaissance dans l'un des six royaumes (dieux, titans, hommes, animaux, esprits affamés, enfers).