En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bataille de Leyte (23-26 octobre 1944)

Ensemble des opérations aéronavales qui aboutirent à la reconquête de l'île par les Américains et à la destruction de la flotte de combat japonaise.

Occupée par les Nippons dès 1942, Leyte est attaquée par les Américains en 1944 dans le cadre de leur offensive générale sur les Philippines. Le 19 octobre, MacArthur, partant de Palau avec 4 divisions et 700 navires couverts par les flottes des amiraux Halsey et Kinkaid (6 cuirassés et 18 porte-avions), se dirige sur Leyte, où il débarque le 20.

Le 23, l'amiral Toyoda tente d'intercepter le convoi en faisant converger sur les Philippines une escadre venant du Japon (amiral Ozawa) et deux autres venant de Singapour (amiraux Kurita et Nishimura), soit 60 % des moyens navals japonais. Après que, dans la journée du 24, l'escadre Kurita a été retardée par l'aviation américaine dans sa marche vers le détroit de San Bernardino, l'escadre Nishimura est anéantie la nuit suivante par les cuirassés de la VIIe flotte (Kinkaid).

Le 25, l'escadre Ozawa est assaillie par l'amiral Halsey au large de Luçon, tandis que l'escadre de Kurita coule au large de Samar 2 porte-avions et 3 destroyers américains. Le 26, les Japonais battent en retraite, après avoir perdu 5 cuirassés, 4 porte-avions, 10 croiseurs et 8 destroyers.

C'est un coup fatal pour la marine japonaise, qui a employé pour la première fois à Leyte ses avions-suicides kamikazes.

Pour en savoir plus, voir les articles campagnes du Pacifique, Seconde Guerre mondiale.