En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

« affaire » Jumonville

En 1754, la tension entre les colonies française et britannique d'Amérique du Nord est extrême. Depuis plusieurs années, Anglais et Français se disputent la vallée de l'Ohio. La France revendique cette région au nom de l'antériorité de la découverte tandis que l'Angleterre défend les droits des Iroquois qu'elle prétend avoir sous sa tutelle. Apprenant que plusieurs soldats britanniques sillonnent ce territoire, Contrecœur, le commandant du fort Duquesne (situé sur l'emplacement de la ville actuelle de Pittsburgh), envoie une patrouille commandée par Joseph Coulon de Villiers de Jumonville sommer le jeune George Washington et sa troupe de quitter la région. Les militaires français tombent dans une embuscade et Jumonville ainsi que neuf de ses hommes sont tués. Louis Coulon de Villiers est alors chargé par Contrecœur de poursuivre les « assassins » de son frère, barricadés dans un fort construit à la hâte et nommé Necessity. La violence de l'attaque et la crainte des cruautés amérindiennes contraignent Washington à capituler. Fort Necessity est brûlé et les Anglais sont renvoyés en Virginie.

Cette affaire causa beaucoup d'émoi tant en France qu'en Angleterre (Voltaire écrivit au marquis de Courtivron : « J'étais Anglais alors, je ne le suis plus depuis qu'ils assassinent nos officiers en Amérique. ») Elle marqua le début de la guerre de Sept Ans en Amérique, qui ne sera officiellement déclarée que deux ans plus tard et qui s'achèvera, pour la France, par la perte du Canada et de la Louisiane.