En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Io

Io
Io

Premier satellite de Jupiter, découvert par Galilée en 1610.

Diamètre : 3 642 km. Densité moyenne : 3,5. Demi-grand axe de son orbite : 422 000 km. Période de révolution : 1 j 18 h 27 min. Sa surface, révélée par les sondes américaines Voyager, en 1979, apparaît dominée par la présence de formations volcaniques, entre lesquelles s'étendent de vastes plaines. De nouvelles images plus détaillées obtenues depuis 1997 par la sonde américaine Galileo ont confirmé l'activité volcanique et permis d'étudier son évolution depuis 1979.

On a identifié sur Io des centaines de caldeiras ; certaines atteignent 200 km de diamètre et plusieurs dizaines sont actives. Les manifestations les plus spectaculaires du volcanisme sont des panaches d'éruption qui peuvent atteindre 300 km d'altitude et qui sont associés à des « points chauds », où des laves s'écoulent à des températures dépassant couramment 1 000 °C. Ce volcanisme s'explique par des phénomènes de chauffage interne, dus aux déformations et aux frottements induits par des forces, dites « de marée », liées à la puissante attraction de Jupiter, mais aussi aux interactions avec deux autres satellites de Jupiter, Europe etGanymède, avec lesquels Io est en résonance orbitale (pendant que Io effectue un tour de Jupiter, Europe en fait un demi et Ganymède un quart). On présume que Io renferme, sous une croûte dont la composition reste débattue, un manteau de silicates enveloppant un noyau ferreux. Par suite de son activité volcanique, l'astre possède une atmosphère très ténue, composée de dioxyde et de monoxyde de soufre. Partiellement dissociées sous l'action du rayonnement solaire et des particules chargées de la magnétosphère de Jupiter, les molécules de cette atmosphère s'échappent dans l'espace en formant autour de Io un tore de matière ionisée en rotation.