En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

monastère de Horezu

Monastère fondé par Constantin Brâncoveanu vers 1690-1692, à proximité de la petite ville d'Horezu, en Valachie (Roumanie).

Chef-d'œuvre du baroque brancovan, il a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1993. L'ensemble monastique, d'une remarquable unité architecturale, est une synthèse du style post-byzantin. Il comprend les enceintes de l'hospice et des ermitages ainsi que cinq églises, conservées dans leur état d'origine. Les peintures murales, réalisées entre 1692 et 1702 par douze fresquistes, sont une variante post-byzantine de l'académisme paléologue.

L'église principale était destinée à accueillir la sépulture du prince Constantin Brâncoveanu, mais celui-ci, accusé de trahison par le sultan turc pour avoir tenté de réaliser une coalition contre l'Empire ottoman avec Vienne et Moscou, fut décapité avec ses quatre fils, le 15 août 1714.