En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

bataille d'Hernani

Albert Besnard, la Première d'Hernani
Albert Besnard, la Première d'Hernani

Célèbre querelle entre classiques et romantiques, qui eut lieu au Théâtre-Français à l'occasion de la première du drame éponyme de V. Hugo (1830).

Le drame de Victor Hugo, Hernani, est créé à la Comédie-Française le 25 février 1830. Pressentant un climat hostile, les amis de Hugo décident d’aller soutenir la pièce le premier soir pour s’opposer aux tenants d’un théâtre traditionnel. À la tête de ce mouvement se trouve Théophile Gautier, en gilet rouge – c’est lui qui témoignera de cette soirée tumultueuse dans son Histoire du romantisme. Il est accompagné de Balzac, Nerval, Berlioz… Leur groupe a fort à faire dès le début de la représentation.

L’œuvre surprend par l’audace des situations, l’exaltation d’un amour impossible, la dénonciation d’un pouvoir sclérosé et par ses vers acrobatiques. Les acteurs jouent devant une salle houleuse où la violence d’un clan domine l’exubérance du clan adverse ; mais les partisans du romantisme finissent par l’emporter, à partir du quatrième acte, situé dans le tombeau de Charlemagne à Aix-la-Chapelle. C’est un triomphe, mais le vacarme se poursuivra pendant les représentations suivantes.

Ce soir-là, le théâtre romantique remporte une victoire historique mais brève sur le théâtre d’esprit classique. À partir de 1850, les œuvres de Hugo, Dumas, Nerval, Lamartine, Vigny… s’effaceront peu à peu devant le succès du théâtre bourgeois, tandis que Musset préfère écrire un théâtre édité et non joué.