En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Héro et Léandre

Héros d'une légende mythologique de la Grèce antique.

Abydos, en Chersonèse de Thrace, sur la côte européenne, et Sestos, sur la côte d'Asie mineure, étaient deux villes qui se faisaient face de chaque côté de l'Hellespont (appelé aujourd'hui détroit des Dardanelles).

Héro et Léandre habitaient sur les rives opposées. Sur la rive d'Europe, à Sestos, vivait la jeune et belle Héro, prêtresse du temple d'Aphrodite. Léandre, jeune homme d'Abydos, ville du côté asiatique, l'aperçut au cours d'une fête consacrée à la déesse, et les deux jeunes gens tombèrent éperdument amoureux l'un de l'autre. Léandre traversait chaque nuit le détroit à la nage pour jouir de la compagnie de la jeune fille. Afin de le guider dans cette dangereuse traversée, Héro allumait une torche en haut d'une tour. Mais, une nuit, une tempête se leva, la torche s'éteignit et, ses forces faiblissant au milieu du détroit, Léandre se noya. Son corps fut porté par les vagues jusque sur le côte européenne où, Héro, découvrant la mort de son amant, se jeta dans la mer et se noya à son tour.

On montre à Istanbul, près de la côte asiatique du Bosphore, une tour dite tour de Léandre ; cette tour, fut édifiée au xviiie siècle sur les vestiges d'une forteresse que l'empereur byzantin Manuel Commnène avait fait édifier au xiie siècle et qui permettait de fermer le Bosphore à l'aide d'une chaîne tendue entre les deux rives.

Chantée dans un poème de Musaeus Grammaticus ( ? vie s. avant J.-C.), cette légende, reprise notamment par Ovide et Strabon, a inspiré par la suite de nombreux poètes (Hans Sachs, 1541 ; Christopher Marlowe, 1598 ; Friedrich Schiller, etc.) et peintres (Domenico Feti, 1622 ; Joseph Turner, 1836, etc.)