En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

loi des Garanties

Loi votée le 13 mai 1871 au Parlement italien et destinée à garantir les droits de la papauté.

Elle reconnaissait au pape, considéré comme souverain, le droit d'avoir des ambassadeurs accrédités auprès de sa personne et la possession, à Rome, de la cité Vaticane, des palais du Latran (→ place du Latran) et de la chancellerie, et, hors de Rome, de la villa de Castel Gandolfo. Elle lui attribuait en outre une forte rente annuelle. Le gouvernement italien renonçait à ses pouvoirs sur l'Église d'Italie et dans la nomination des évêques. Pie IX refusa cet acte unilatéral, excommunia ses auteurs et se déclara prisonnier au Vatican. Ses successeurs prirent la même attitude. La Question romaine ne fut résolue que par les accords du Latran (11 février 1929).

Pour en savoir plus, voir les articles État de la Cité du Vatican, États de l'Église, papauté.