En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Galileo

Galileo
Galileo

Système européen de radionavigation et de localisation par satellites.

1. Enjeux du système Galileo

Ce système, dont la réalisation a été décidée en 2002, a pour objectif d'assurer l'autonomie de l'Europe vis-à-vis du système américain GPS (avec lequel il sera compatible), dans un secteur qui représente des enjeux stratégiques et économiques majeurs en raison de la diversité de ses applications actuelles ou potentielles : aide à la navigation aérienne, maritime ou routière, gestion des flottes de camions, radioguidage des missiles, téléphonie mobile, synchronisation de la transmission de données entre banques, applications scientifiques (météorologie, océanographie, cartographie, géodésie, sismologie, etc.), secours d'urgence… Galileo vise à améliorer par 10 la précision de la géolocalisation.

2. Caractéristiques et avancées du programme Galileo

Développé conjointement par l'Agence spatiale européenne et l'Union européenne, il doit comporter le déploiement de 30 satellites (27 opérationnels et 3 en réserve) de 700 kg, répartis autour de la Terre sur trois orbites circulaires à 23 600 km environ d'altitude et inclinées de 56° par rapport au plan de l'équateur.

Pour assurer la validation du système en orbite, deux satellites expérimentaux, Giove-A (acronyme de Galileo In-Orbit Validation Element) et Giove-B ont été lancé en décembre 2005 et avril 2008.

Le programme est divisé en six segments : support à l’ingénierie système, segment spatial, mission, contrôle, opérations et lancements. Galileo promet aussi d’offrir une précision plus sophistiquée et une meilleure disponibilité sous des latitudes plus élevées ou des zones plus densément peuplées, notamment grâce à l'horloge atomique Maser .Les deux premiers satellites du système Galileo ont été mis en orbite par un lanceur Soyouz qui a décollé de la base de Kourou (Guyane française) en octobre 2011. Le système est entré officiellement en service en décembre 2016 (18 satellites placés en orbite) avec un retard de neuf ans sur les prévisions initiales. Il sera totalement opérationnel d'ici 2020, quand les 30 satellites seront installés.